© 2017 par Corinne  Cap

 Créé avec Wix.com

  • w-facebook
  • w-flickr

"PEINS MON PORTRAIT, S'IL TE PLAIT"

La force de vivre après une brûlure à l'acide

Editions Ouverture, Le Mont-sur-Lausanne (Suisse)

Editions Olivétan, Lyon (France)

ISBN 978-2-88413-372-2

La violence par jet d’acide touche essentiellement des femmes.

Toute violence contre les femmes doit cesser. Toute forme de domination est à proscrire. Un mouvement devrait s’élever contre ces atrocités .

Cet ouvrage vise à montrer l’  « inmontrable », à parler de l’innommable.

Il est la volonté des victimes : «  Ayez le courage de nous regarder ! » « Peins-moi s’il te plait et parle de nous ! Relaie nos témoignages ! Montre aux gens de ton pays ce que l’on nous a fait et ce que nous sommes devenues ! » Les victimes ont désiré sortir de la clandestinité. Elles ont voulu s’afficher aux premiers rangs. Elles souhaitent capter notre regard !

Ayons le courage de ne pas nous esquiver ! Répondons leur que nous les reconnaissons, que nous les regardons, qu’elles sont dignes d’être entendues et considérées. 

  • Plus de 190 pages

  • Des témoignages de femmes brûlées à l'acide

  • Une analyse de leur prodigieuse résilience

  • Une analyse des mécanismes conduisant à la maltraitance sous toutes les latitudes

  • Près de 40 aquarelles illustrant cette réalité

Synopsis

Lors de notre séjour en Inde, nous avons rencontré des femmes courageuses et magnifiques, qui font face à la vie malgré de terribles mutilations. 

Cet ouvrage leur est dédié et les éventuels bénéfices réalisés sur la vente de ce livre leur seront intégralement reversés. De plus, la parution et la vente de cet ouvrage s’inscrit dans une manifestation de soutien envers toutes les femmes victimes  de violence, quelque soit leur lieu de vie.

 

Un jet d’acide…

…Et une fraction de seconde a suffi pour gommer l’identité d’une femme ! Mais l’identité se cantonne-t-elle au visage ? Où se trouve la beauté de l’être ? Comment rester soi-même alors que sa physionomie est radicalement changée ? Comment apprivoiser cette nouvelle apparence : un visage saccagé qui ne cesse de changer au gré de multiples chirurgies ? Comment est-ce imaginable qu’une femme soit brûlée à l’acide ? Est-ce possible de continuer à vivre et même de s’épanouir malgré tout ? Où trouver la force de survivre à pareil traumatisme ? Quel est le ressenti de ces femmes ? Qui sont-elles ? Et chez nous ? Nos contrées sont loin d’être exemptes de violence envers les femmes ! Comment se manifeste-t-elle sous nos latitudes ?

Voici quelques-unes des questions abordées dans ce livre au travers de témoignages de Ritu, Rupa, Neetu, Anshu, Dolly, Gita, Farah. Très sensibles à ces questions, Corinne, Vanessa et Marc sont allés à leur rencontre. Corinne et Marc ont passé une semaine au « Sheroes ‘Hangout » à Agra, un petit restaurant très particulier, tout proche du Taj Mahal. Ils nous partagent leur vécu, leurs émotions. Vanessa s’y est rendue à plusieurs reprises pour les besoins de la rédaction de l’ouvrage. Un livre qui interpelle et nous plonge au plus profond de ce qui fait notre humanité, ici ou ailleurs.

 

"Quand on m'a aspergée d'acide, je pensais que c'était juste de l'eau bouillante. J'ai crié: quelle est cette mauvaise plaisanterie? - Mais quand j'ai ressenti les brûlures, j'ai réalisé que quelque chose clochait et j'ai commencé à appeler à l'aide. J'ai alors vu une grande foule faire cercle autour de moi, mais personne ne m'a offert son aide"

Ritu 

 

Quelques extraits du livre :

Rupa : exister et devenir indépendante

« J'ai perdu ma maman à l’âge de 3 ans. Je lui ressemblais. Mon visage était comme le sien. J'avais un frère cadet. Mon père s'est remarié six mois après le décès de ma mère. Quand mon père s'est remarié, sa nouvelle femme ignorait mon existence et celle de mon jeune frère.

Notre belle-mère nous maltraitait et nous battait. Quand je suis devenue plus âgée, ma belle-mère pensait que j’étais juste bonne à être sa domestique. Mon oncle, qui vit à Faridabad près de Dehli est venu nous tendre visite et a constaté avec effroi comme j’étais mal traitée. Il en fut bouleversé. A l’époque, j'avais 15 ans. Mon oncle pensait alors qu'il fallait me trouver un bon mari pour me permettre d’échapper à cette condition. Mais ma belle-mère voulait me garder comme domestique à vie. De plus, ma belle-mère était infidèle et j’en ai été le témoin. Comme mon oncle devait revenir me chercher pour me trouver un époux, l’idée que je parte a rendue folle ma belle-mère. Elle a tenté de m’empoisonner et de m’étrangler. Un soir où mon oncle et mon père étaient absents, ma belle-mère a voulu me séquestrer. J'ai réussi à m’échapper et à sortir de la maison. J'ai dormi dehors. C'est là qu'elle m'a trouvée. Elle m'a jeté de l'acide sur le visage. J’étais aveuglée, j'ai cherché de l'aide en criant mais personne n'est venu me secourir (…)

Les Indiens sont-ils plus violents que les Européens ?

(…) Les attaques à l’acide s’observent davantage dans certains pays que dans d’autres. En Europe, par exemple, cette forme de violence est peu représentée. Mais d’autres formes de maltraitance existent, tout aussi dramatiques dans leurs conséquences. Voyons plutôt : En Suisse, une femme meurt toutes les 2 semaines sous les coups de son conjoint. En France, une femme succombe tous les 3 jours à la violence de son partenaire. L’écart entre les deux pays s’explique simplement en raison de la différence démographique entre la France et la Suisse, la première étant plus peuplée que la seconde (…)

Sommes-nous fascinés par les femmes du « Sheroes Hangout » ou par leur résilience ?

(…) Donner du sens à l’insensé. C’est bien le problème auquel les femmes « Sheroes’Hangout » nous confrontent. C’est aussi ce à quoi elles ont dû faire face. Donner du sens à leur histoire, trouver un sens à leur vie. Et elles y sont parvenues puisqu’elles sont là, vivantes, nous servant à manger, nous dispensant des formations sur la lutte contre les attaques à l’acide en Inde, se laissant photographier et interviewer, demandant d’être peintes. L’un des sens trouvé semble d’abord paradoxal : se montrer aux yeux de toutes et de tous. Comment penser être médiatisées, devenir mannequins, figurer aux génériques de plusieurs grands reportages télévisés,  être filmées, photographiées et finalement devenir modèles d’une artiste peintre lorsqu’on on est autant marquées ? Pourtant, c’est bien cette démarche qui permet à la société de s’interroger sur elle-même, sur les valeurs qu’elle prône, sur les normes qu’elle crée (…)

Table des matières du livre

Remerciements.........................................................................................................................................................5

Remarques importantes relatives à la lecture de ce livre..................................................................................13

Les auteur.e.s..........................................................................................................................................................15
PREFACES................................................................................................................................................................17

Propos de Ted Nuttal.............................................................................................................................................19

Propos du Dr Reynaldo Perrone............................................................................................................................22

Propos de Suzanne Lorenz Cottagnoud..............................................................................................................27
PREMIERE PARTIE: VIVRE MALGRE UNE ATTAQUE A L'ACIDE ...........................................................................31                                                                                       Une question vitale................................................................................................................................................33

Un projet: le peindre et les dépeindre!................................................................................................................35

Vous avez dit attaque à l’acide ? .........................................................................................................................37

Règlementation pénale de l'attaque à l'acide: l'oeuvre des combattantes.....................................................39
Après la reconstruction du corps, la reconstruction de l’identité : le « Sheroes’Hangout » ........................41
Notre arrivée au « Sheroes’Hangout »   ..............................................................................................................47
Corinne, s’il te plait, peins mon portrait ! ...........................................................................................................55

DEUXIEME PARITE: LES TEMOIGNAGES...............................................................................................................57
Rupa : exister et devenir indépendante ...............................................................................................................59
Neetu (Fille de Gita) : savoir compter sur mes proches – une tutrice de résilience .......................................71
Gita (Mère de Neetu) : vivre sans me préoccuper des critiques - avoir une certaine estime de soi .............81
Fahra : être dénuée de rancune ............................................................................................................................91
Anshu : me faire des amies qui ont le même vécu que moi : capacité à nouer des relations .....................101
Dolly : se réapproprier son corps par la dance...................................................................................................111
Ritu : être forte malgré les changements d’apparence ....................................................................................119

TROISIEME PARTIE: LA VIOLENCE CONTRE LES FEMMES, UN FLEAU MONDIAL...........................................129
Violence extrême: une spécificité indienne?..-Eh bien ,NON!...........................................................................131

Violence de genre: une nébuleuse.......................................................................................................................132

Violence domestique: femmes , hommes, enfants et vieillards victimes........................................................133

La violence domestique en Suisse:uen réalité cachée.......................................................................................136

Profil et mode opératoires auteur.e.s en Europe: utilisent-ils de l'acide?........................................................138

Violence de genre: une souffrance prolongée!..................................................................................................142

Violence de genre dans le monde........................................................................................................................145

Violence de genre en Inde.....................................................................................................................................146

QUATRIEME PARTIE: COMMENT EXPLIQUER LA VIOLENCE CONTRE LES FEMMES......................................149

Trois axes de compréhension................................................................................................................................151

La violence de genre: l'individu sous la loupe.....................................................................................................155

La violence de genre: l'interaction sous la loupe................................................................................................158

La violence de genre: la culture sous la loupe.....................................................................................................165

CINQUIEME PARTIE: LES SOURCES DE LA RESILIENCE......................................................................................181

Une fascination morbide?......................................................................................................................................183

Aux sources demeure force de vie........................................................................................................................195

 Figure de synthèse du livre...................................................................................................................................200

 

Index.........................................................................................................................................................................203

Bibliographie............................................................................................................................................................209